Warning: include(/home/jelaryqk/public_html/wp-content/plugins/thrive-leads/blocks/build/index.asset.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/jelaryqk/public_html/wp-content/plugins/thrive-leads/blocks/lead-blocks.php on line 56

Warning: include(): Failed opening '/home/jelaryqk/public_html/wp-content/plugins/thrive-leads/blocks/build/index.asset.php' for inclusion (include_path='.:/opt/alt/php72/usr/share/pear') in /home/jelaryqk/public_html/wp-content/plugins/thrive-leads/blocks/lead-blocks.php on line 56
Cinq dangers qui guettent votre entreprise – Je lance mon entreprise

Cinq dangers qui guettent votre entreprise

Que vous ayez le vent dans les voiles ou que vous soyez à l’étape de démarrage, il y a des dangers qui guettent le bon fonctionnement de votre entreprise. Surtout, si vous êtes établis depuis un certain temps, on a tendance à se mettre sur le pilote automatique. C’est à ce moment-là que ces imprévus pourraient mettre en péril votre entreprise.


1. Sauvegardez vos documents
Quand tout va bien, on ne pense pas nécessairement à un disque dur qui flanche ou pire, un incendie à votre bureau. Demandez-vous si un de ces malheurs arrivait, est-ce que vous pourriez continuer à travailler dès le lendemain?

Pensez à sauvegarder vos données de votre ordinateur. Le disque dur lâche souvent à la dernière minute sans qu’il y ait des signes avant-coureurs. Il est un composant avec une durée de vie X. Je dis souvent : « Ne vous demandez pas SI votre disque dur pourrait rendre l’âme, mais plutôt QUAND va-t-il le faire ». De plus, un virus pourrait endommager vos documents.

Il y a plusieurs solutions de sauvegarde en ligne. Il y a un spécial pour les étudiants(es) au programme Je lance mon entreprise, mais je l’offre à tout le monde pour un temps limité. 1 TB d’espace disque à VIE pour 49.99$. Pour profiter de cette offre à un temps limité, rendez-vous ICI.

Mais peu importe, le service ou l’outil que vous choisirez, de grâce prévoyez une sauvegarde de vos données.

2. Les TPS et TVQ
J’en parle peut-être souvent, mais c’est un aspect qui arrive malheureusement trop fréquemment dans les entreprises. Ne pas bien calculer ce que l’on doit au gouvernement. Si vous recevez plus de 30 000 $ durant quatre trimestres ( il y a d’autres éléments qui entre en ligne de compte, mais je parle de façon générale), vous devez réclamer la TPS et TVQ à vos clients. Mais bien sûr, une partie de ce que vous récolterez au nom du gouvernement, vous devrez le rendre à l’État. Trop d’entrepreneurs dépensent les taxes récoltées et quand vient le temps de rembourser, ils se retrouvent à court d’argent pour payer leurs dus. Et si vous ne payez pas immédiatement, les intérêts seront élevés.

3. Une mauvaise dépense de son budget publicitaire
Pour vendre, il faut se faire connaitre. Si vous avez un commerce qui a pignon sur rue, vous aurez votre enseigne qui indiquera que vous êtes là. Mais ce n’est pas suffisant. Il y a plusieurs façons de faire de la publicité et malheureusement il arrive souvent que le montant investi est mal ciblé. Il ne suffit pas de faire des publicités Facebook pour que vous receviez une grande affluence de clients. Bien que peu coûteuse, il faut savoir bien cibler son marcher et bien optimiser son rendement. Sinon, vous aurez le même résultat que de prendre 100 $ et le mettre aux poubelles. Faire affaire avec des agences spécialisées comme Neomedias est une bonne façon de voir son investissement être rentabilisé et ces agences sont beaucoup moins couteuses que l’on peut le croire. (Et non je ne reçois pas de commissions de Neomedia, c’est une agence que je connais et que je recommande).

4. Mauvaise gestion du cashflow
C’est malheureusement une autre raison que certaines entreprises doivent fermer leur porte. Peu importe le type d’entreprise, il faut un fonds de roulement (cashflow). Il est très rare que vous fassiez de l’argent de façon constante durant toute l’année. Vous aurez probablement des hauts et des bas. C’est dans ces hauts où il faut tout de suite penser aux bas. Prenez exemple à la fourmi dans la fable et faites-vous des réserves. Quand « l’hiver sera venu », vous pourrez mieux passer ces mois où vos revenus seront plus bas. Attention aux marges de crédit. Bien qu’elles soient utiles pour vous dépanner, elles peuvent être plus difficiles à rembourser si vous avez de la difficulté à planifier vos avoirs.

5. Procrastination
Il fait beau et chaud. La piscine vous appelle… On peut bien se faire une petite saucette. Mais il ne faut tout de même pas se baigner tout l’après-midi. Si vous travaillez de la maison, vous aurez plein de distractions. Il faut profiter des avantages que procure le travail à domicile pourvu que le temps de travail soit bien rentabilisé. Il est si facile de remettre à demain, surtout pour des tâches que l’on aime moins. Si vous n’aimez pas faire de la comptabilité, vous pourriez remettre indéfiniment ces tâches jusqu’à ce que vous soyez au pied du mur. Si vous le pouvez, pensez à engager un(e) adjoint(e) virtuel (le) qui pourra vous seconder…pendant que vous irez dans la piscine.

  • 12 août 2018